Règle n°5 : Composter

Comme Béa Johnson l'explique dans son livre, composter est la cinquième règle d'un mode de vie Zéro Déchet. On vous explique en quoi consiste le compostage et comment démarrer chez vous.

Qu'est ce que le compostage ?

Le compostage est la transformation biologique de matières organiques en terreau qui pourra être réutilisé pour entretenir le jardin.

Ce processus présente plusieurs avantages comme la diminution de la pollution liée à la décomposition des matières organiques. Cela permet également de limiter voire de supprimer l'utilisation d'engrais chimique, ce qui favorise la bonne santé de votre jardin. Et bien sûr, le fait de composter les déchets verts engendre une réduction importante des déchets !

En pratique, comment faire ?

Le type de composteur

Le compost peut se faire en tas si vous avez un grand jardin et un endroit adapté, plutôt discret et éloigné. Ou bien il existe des composteurs sous formes de bacs à compost. Il en existe des plus ou moins grands, en plastique ou en bois.

Certaines communes vous en proposent à des tarifs plus intéressants que dans le commerce, renseignez-vous auprès de votre mairie ;)

Le type de déchets

Vous pouvez "jeter" dans votre composteur plusieurs types de déchets :

Les déchets ménagers, comme les épluchures de fruits et légumes, certains restes alimentaires, les sachets et feuilles de thé, le marc de café...

Les déchets du jardin comme les feuilles mortes broyées, la tonte d'herbe fraîche, les fleurs fanées ou encore le bois broyé.

Attention, tout ne peut pas se composter. Evitez d'y mettre du sable, des plantes malades, de la viande, des produits laitiers, des produits chimiques...

Vous trouverez une liste très complète des déchets compostables ou non sur le site d'Ooreka.

Votre compost sera bien décomposé et prêt à être utilisé 3 à 5 mois plus tard.

Critères de réussite

Il ne suffit pas de tout mélanger dans un coin du jardin pour faire du compost, il y a certains conseils à suivre pour favoriser la décomposition des déchets organiques.

Aération

L'oxygène étant un critère indispensable à la décomposition, il est nécessaire de mélanger le tas le plus souvent possible. Cela garantit une température optimale pour les bactéries responsables de la dégradation des déchets.

Humidité

Gardez un oeil sur le taux d'humidité de votre compost, il faut maintenir le bon équilibre. En effet, un compost trop sec ne permet pas aux bactéries de survivre. A l'inverse, si votre compost est trop humide, la quantité d'oxygène diminue ce qui est également néfaste à la bonne prolifération des bactéries. 

Voilà, vous avez désormais toutes les clés pour vous lancer, à vous de jouer ! On attends vos retours d'expérience en commentaire :)

 

Sources :
Gamm vert
Ecopatrouille
Gerbeaud

Découvrez nos produits

 

Laisser un commentaire

Nom .
.
Message .

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être publiés